Il ne faut pas attendre le dernier moment pour choisir une mutuelle

carte vitale

Cette année, la complémentaire santé obligatoire sera affectée. Le procédé sera le même pour une entreprise comptant un salarié ou une autre qui en dispose 500. Il est primordial de bien étudier la situation, car opter pour une autre mutuelle d’entreprise peut-être désavantageux, voire même risqué et très coûteux.

Un PME qui compte plus de 50 salariés avec un accord de branche ou non, ou un accord collectif doit solliciter plusieurs compagnies ou mutuelles afin de faire une comparaison des offres. Cette dernière doit correspondre à la démographie de l’entreprise, en prenant en compte les options avantageuses et les services proposés. Cette analyse doit se faire maintenant avant que les opérateurs ne se bousculent et n’arrivent plus à répondre aux questions de chacun.

Il faut savoir que les règlements doivent être respectés selon les normes. En effet, dans le cas contraire, cela pourra affecter considérablement vos administratifs, et même qu’une erreur pourra coûter cher, si un contrôle Urssaf se fera. Certes, une souscription négligée ou à la dernière minute peut s’avérer désavantageuse, car la mutuelle peut ne pas être prête à ce moment-là. Cette situation pourra faire le mécontentement de deux parties, mais surtout, ceux qui profitent de la souscription.

Comme tout le monde le sait, il faut absolument se pencher sur la complémentaire obligatoire avant l’été. Pour ce faire, une entreprise peut effectuer un audit de conformité, en l’accordant avec la loi et les besoins des salariés.

 

Laisser un commentaire