Bien-être des étudiants : Malgré un bon état de santé, les étudiants sont stressés

etudiant stress

Même si les étudiants sont jeunes, ils sont victimes de manque de sommeil et de stress. L’étude menée par EmeVia conclut une détérioration du bien-être des étudiants en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Un sommeil de mauvaise qualité

L’enquête s’est portée sur 1 777 étudiants dans la région. 94.8% d’entre eux affirment être en bonne santé. Mais 15% des sondés voient mal l’avenir, 21% ont un sommeil de mauvaise qualité et 38% n’arrivent pas à bien gérer leur stress. L’étude indique que 8% des étudiants questionnés ont aussi eu des pensées suicidaires durant l’année.

EmeVia affirme que le sommeil est un point essentiel où il faut adopter des politiques de prévention, parce qu’il peut avoir un effet négatif dans la vie des jeunes : santé physique, santé mentale, réussite des études… L’étude avance que plus de 50% des étudiants qui manquent de sommeil ne dorment que 6 ou 7 h, et 11% ne dorment que 6 h. 1 jeune sur 10 avoue également prendre des médicaments afin d’arriver à dormir.

 

Le sport pour avoir une meilleure forme

Quand les jeunes sont fatigués, ils n’arrivent pas à bien gérer leur stress. 1 étudiant sur 2 confie être très fatigué et ne parvient pas à gérer son stress, explique EmeVia. Plus de 50% des étudiants interrogés ne trouvent personne pour se confier.

L’une des solutions proposées pour favoriser le bien-être reste la pratique d’activités physiques. Les étudiants qui font du sport quotidiennement constituent la majorité des jeunes qui sont en bonne santé, qui ont de l’appétit et qui parviennent à bien gérer leur stress.

Selon l’Unef, les options qui permettent d’améliorer la santé et le bien-être des jeunes se trouvent au niveau de la politique adoptée. À titre d’exemple, les bourses sont insuffisantes, ainsi les étudiants sont contraints d’associer travail et études, ce qui peut les mettre dans une situation insupportable. Aussi, beaucoup de jeunes se demandent actuellement ce qu’ils deviendront en raison de l’instabilité du marché de l’emploi. Et cela a un impact important sur le bien-être des jeunes, martèle l’Unef.

Depuis quelques années, un syndicat se bat pour créer des centres de santé dans les campus afin de promouvoir une offre de soins pour tous les étudiants.

Laisser un commentaire