Le café : inoffensif et protège contre des maladies

De par quelques études publiées dans le monde ces dernières années, on a pu conclure que le café est le plus souvent inoffensif pour la santé. Même décaféiné, il peut aussi protéger l’homme contre les maladies cardiovasculaires, Alzheimer, Parkinson ou le diabète.

Un comité d’experts indépendants du gouvernement américain a annoncé en février que le café, dans certains cas, ne nuit pas à la santé.

Selon les études, Miriam Nelson, professeur de nutrition à l’Université Tufts à Boston, un des membres de ce comité a déclaré qu’une consommation modérée de trois à cinq tasses par jour de café ou 500 milligrammes au plus de caféine ne présente aucun danger sur la santé.

Aussi membre de cette commission d’experts et professeur de nutrition et de chimie à l’Université Cornell à New York, Tom Brenna précise qu’exagérer les bienfaits du café n’est pas une bonne chose vu que le mécanisme d’action reste indéterminé. De ce fait, affirmer au public que le café peut guérir le cancer est une mauvaise initiative.

Il a ajouté que les études effectuées pendant de nombreuses années démontrent que le café n’est pas néfaste à la santé de la population, même avec une prise quotidienne de trois à cinq tasses, et qu’il semble même apporter une bonne protection.

Cependant, il a souligné qu’il est préférable aux femmes enceintes de n’ingurgiter journalièrement au maximum que 200 milligrammes de caféine, soient deux tasses, et ces études n’ont pas indiqué que le café est associé à des naissances prématurées.

La professeur Nelson estime qu’il faut effectuer des recherches sur les effets des boissons caféinées populaires chez les adolescents et les jeunes adultes pour connaître précisément les niveaux de toxicité de la caféine.

Ces deux scientifiques affirment que ce sont les antioxydants comme les polyphénols qui apportent les bienfaits du café, avec ses grains contenant plus de 1.000 molécules différentes.

Une étude effectuée sur 25.000 hommes et femmes en Corée du Sud ont pu indiquer que la prise quotidienne de trois à cinq tasses de café rend les artères plus propres et diminuent les plaques de cholestérol qui sont les facteurs des maladies cardiovasculaires.

Le professeur Brenna a précisé qu’une étude en 2000 a déjà prouvé que le café présente des effets préventifs contre la maladie de Parkinson, avec la caféine sur certains récepteurs du cerveau.

Chez les femmes, le risque de dépression diminue de 20 % avec une prise journalière d’au moins quatre tasses, selon les travaux de chercheurs de l’Université de Harvard en 2011.

En 2006, une vaste étude effectuée sur 90.000 femmes aux Etats-Unis a indiqué une réduction relative du risque de devenir diabétique avec une prise quotidienne de deux à trois tasses de café.

Les Instituts américains de la santé ou NIH ont fait une recherche sur 400.000 hommes et femmes de 50 à 71 ans buvant plusieurs tasses de café par jour aux Etats-Unis et qui a abouti sur une conclusion indiquant une réduction de 10 % de la mortalité de toute cause, à part le cancer.

Laisser un commentaire