L’importance du cœur dans la médecine chinoise

Si les médecins traditionnels chinois savaient que le cœur servait à véhiculer le sang, ils se concentraient davantage sur son ‘esprit’, appelé aussi ‘shen’. Actuellement, la médecine moderne commence à considérer le cœur tel un organe sensible et pensant. D’après le ‘Traité de la médecine interne de l’Empereur Jaune’, le cœur est vital pour avoir une bonne santé.

La conscience du cœur

Les spécialistes affirment qu’on a toujours attribué une sorte de conscience au cœur. D’après des études, un déséquilibre émotionnel peut avoir une influence négative sur le cœur. Autre preuve de l’existence d’une conscience du cœur : les transplantations d’organes. Souvent, les receveurs d’organes héritent des émotions ou des désirs du donneur.

L’énergie du cœur

La médecine chinoise décrit la santé et la maladie par le Yin et le Yang ainsi que les 5 éléments, dont le feu, l’eau, la terre, le bois et le métal. L’équilibre des éléments est primordial dans le corps. Chaque organe est associé à un des 5 éléments. Le corps devient malade quand l’équilibre de ces éléments est perturbé. Pour sa part, le cœur est associé au feu. Et le feu doit être en harmonie avec le reste des éléments.

Privilégier la prévention

La plupart des décès dans le monde sont causés par les maladies cardiovasculaires. Un cœur en bonne santé permet donc de rester en forme. Les anciens médecins chinois savaient à l’avance quand le cœur allait tomber malade via certains signes : peur, anxiété, obsession… Ainsi, ils ont privilégié la paix de l’esprit, le sens de la communauté et l’établissement d’un but afin que le shen aille mieux.

Le lien entre cœur et langue

Les médecins chinois pouvaient définir le comportement du shen rien qu’en regardant le visage et la langue. Le cœur est trop chaleureux si le bout de la langue est rouge. Mais la relation cœur-langue va bien au-delà. Par exemple, la capacité à parler clairement vient du fait que le cœur est en bonne santé.

Garder l’équilibre du cœur

Le cœur aime le calme et la paix. Les médecins chinois affirment que s’il est soumis aux palpitations ou à l’anxiété, il n’est plus en équilibre. Pour maintenir son équilibre, ils suggèrent d’apprendre la paix intérieure. Mais à noter que si le cœur aime la joie, un excès de joie peut aussi le blesser. Il est donc nécessaire d’équilibrer les sentiments.

Laisser un commentaire