Genève : La pathologie clinique et la médecine légale reçoivent de nouveaux équipements

législatives en Grande-Bretagne

Les HUG (Hôpitaux Universitaires de Genève) ont inauguré un nouvel espace de 2200 m2 comprenant des chambres froides avec tables d’autopsie modernes, systèmes à étages ainsi qu’une salle préservée contre les risques infectieux. Cette nouvelle installation qui comprend des équipements de pointe a nécessité 19.5 millions de francs. Il est prévu pour garantir le confort du personnel œuvrant en pathologie clinique et en médecine légale.

Le stockage des corps

Désormais, la capitale suisse dispose d’une importante chambre froide qui sert de morgue. Il peut accueillir et stocker une centaine de corps en cas de catastrophe.

Filmer les autopsies

Les tables d’autopsie qui viennent d’être installées sont disposées en L, ce qui permet de simplifier le travail du personnel. Un système de ventilation a été créé en vue d’absorber les odeurs produites par le corps. Un dispositif plus complexe envoie de l’air vers le sol afin de protéger le personnel contre les émanations de formol ou autre produit toxique. Par ailleurs, la salle est équipée de caméras servant à enregistrer les autopsies. La salle destinée à la pathologie clinique possède également une table d’autopsie pédiatrique.

Renforcement de la biosécurité

Un dispositif plus sophistiqué est mis en place dans le sas d’entrée prévu pour les cas particuliers (maladie de Creutzfeld-Jacob, tuberculose…). La salle dispose d’une centrale de ventilation à double système si une éventuelle défaillance venait à se produire. Pour assurer davantage la qualité du travail, la salle est équipée de grandes vitres, d’une aération efficace…

À la pointe de la technologie

Désormais, du CURML jouit d’une technologie de pointe conçue par Silke Grabherr. Baptisée ‘angiographie post mortem’, son principe est de restituer la circulation vasculaire par injection de produit de contraste à l’intérieur du cadavre. Ainsi, il est possible d’identifier les éventuelles anomalies ou lésions. À côté, on trouve un nouvel équipement d’anthropologie forensique et d’imagerie. Cela dit, l’analyse radiologique par scanner est réalisée automatiquement avant le déroulement d’une autopsie médico-légale.

Laisser un commentaire