L’ignorance des aides pour payer sa complémentaire santé

De nombreux foyers affichent les dépenses de santé comme premier poste de dépense d’assurances, et cela se voit par l’envolée du coût des complémentaires santés. L’Insee a affirmé que les factures des assurances ont augmenté de plus de 50 % en 15 ans. Aussi, le comparateur Assurland a annoncé que la cotisation annuelle par individu est en moyenne de 650 euros.

La Couverture maladie universelle complémentaire ou CMUC et l’Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé ou ACS sont deux dispositifs qui permettent aux personnes qui n’ont pas beaucoup de ressources de s’assurer et ainsi couvrir la part de soins qui n’est pas remboursée par la Sécurité sociale, qui est équivaut à 30 % des dépenses totales.

Un montant annuel allant jusqu’à 550 euros

Mis en place en 2005 est toujours méconnu, l’ACS compte le nombre de bénéficiaires à 1,17 million, alors qu’il y a 2,7 et 3,9 millions de bénéficiaires potentiels.

Son aide ne doit pas être pris à la légère puisqu’elle peut s’élever, annuellement, jusqu’à 550 euros. Cette somme impacte beaucoup sur le coût d’une complémentaire santé de base.

Les montants de l’ACS se différencient selon l’âge des personnes concernées, notamment 100 euros pour les moins de 16 ans, 200 euros entre 16 à 49 ans, 350 euros entre 50 à 59 ans, et 550 euros pour celles qui ont 60 ans et plus. Cependant, les revenus du foyer ne doivent pas aller au-delà d’un certain plafond pour pouvoir y prétendre, notamment il faut 11.670 euros pour une personne, 17.505 euros pour 2 personnes, 21.006 euros pour 3 personnes, 243.507 euros pour 4 personnes, et 4.668 euros par personne supplémentaire.

Remplir un formulaire spécifique avec la référence 12812-02 ou 12504-03, qui doit être attaché avec des pièces justificatives est la démarche à suivre pour faire une demande à la caisse d’assurance maladie afin de jouir de cette aide. Après deux mois, après l’acceptation de la demande, la décision de la caisse vous sera parvenue. Ceux qui ont moins de 60 ans doivent refaire la demande chaque année.

Les contrats responsables et le fonctionnement de la complémentaire santé

L’assuré social percevra son chèque auprès de l’organisme complémentaire qu’il a sélectionné.

Il faut noter que seuls les contrats responsables, notamment des contras avec une couverture d’un panier de soins définis au minimum et qui se conforme au parcours de santé, sont éligibles à ce système, et la majorité le sont.

Cependant, tout en sachant que cette aide paie partiellement la complémentaire, il est essentiel de choisir la complémentaire la mieux adaptée à vos besoins de santé. Les contrats se différencient d’une complémentaire à une autre, et faire le bon choix impacte sur le reste à votre charge.

La CMUC correspond aux personnes avec des ressources inférieures, comme en métropole avec 8.644 euros pour une personne seule et 12.967 euros pour un couple. Cette complémentaire santé garantit une gratuité complète, avec une prise en charge du ticket modérateur, du forfait journalier hospitalier et le versement de certains forfaits, comme pour des lunettes ou des prothèses dentaires. Le public a mieux découvert ce système en 2012.

Laisser un commentaire